Disgressions en Avignon #7 – « Au spectacle inconnu »


J + 19

De ce spectacle inconnu que je ne verrai pas… Au milieu des 1593 présentés en Avignon ce mois de juillet, il y’en a un que je ne verrai pas mais que j’écoute tous les jours derrière la porte depuis le 5 juillet. Dans la courette du théâtre des Lila’s, j’entends David Nathanson donner seul « Le Nazi et le Barbier », adaptation du roman du même nom écrit par Edgar Hilsenrath

Le début me semble discret. Seules quelques confessions à peine audibles me parviennent à travers les murs quand vers 11 heures 15, je pose mon sac sur l’une des nombreuses chaises métalliques. J’en termine avec ma collation règlementaire pendant que tonnent sur les pierres,
Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #7 – « Au spectacle inconnu » »

Disgressions en Avignon #6 – « Anti-skates »


A  J + 16

C’est peut-être un détail pour vous, aurait dit le chanteur. Un autre petit bout de ferraille sur du bois ou du béton dans une ville qui en est déjà bien remplie. Mais tout tout tient à l’endroit. A l’idée derrière le geste. Et celle-ci n’est rien qu’une envie de repousser, de gêner, de cacher, de fermer les possibles.

On les a vus arriver les anti-skates, à la fin du siècle dernier, quand lassés que les gamins noircissent bruyamment les murets et les bancs de leurs chères places publiques avec leur armada de planches à roulettes et de patins en lignes, les services techniques ont sollicité les industriels de de la quincaillerie, qui leur refourguaient déjà divers gadgets anti-volatiles. On casse la ligne et ils iront voir ailleurs. Ça marche avec le pigeon. Ça marchera avec le jeune. Réussite, Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #6 – « Anti-skates » »

Disgressions en Avignon #5 – « Japon »


A J + 9

Je serais en photo au Japon. Peut-être pas dans un cadre 40/60 au dessus du salon, mais au moins sur un ordinateur. Dossier PHOTO SOUVENIR, Dossier AVIGNON 2019 VACANCES, Fichier CANON 0322. Au pire, juste dans une carte SD, au même numéro.

Je serais au Japon, pour toujours, assis sur le rebord de la fontaine Pinard, rue de la république. Avec en arrière-plan, un clochard, un couple de festivaliers avec son catalogue dans les mains et un sushi shop. (Ça ne s’invente pas)

Je serai au second plan de la photo, en short/basket, avec une dizaine de tracts dans les mains, Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #5 – « Japon » »

Les « Monlogues d’un Code-Barres » en Avignon. Journal « La Terrasse »

Un article sur la présence des « Monologues d’un Code-Barres » sur le oFF d’Avignon 2019
Paru dans la Terrasse. Journal dédiée au festival d’Avignon en Juin 2019.

» Les Monologues d’un code-barres de et avec Jérôme Pinel, mis en scène par Lionel Sabatier sur La Terrasse

Disgressions en Avignon #4 – « Baricco »

A J + 3

A J + 5

Avant de partir, j’ai dévalisé le bouquiniste de mon centre ville. Dans la pile de poches sortis de mon sac de sport en arrivant en Avignon : « Soie » d’Alessandro Barrico. Choisi sous les recommandation du commerçant, choisi au souvenir du sourire d’une poétesse haïtienne qui m’en parle d’une voix rêveuse, choisi en repensant à la pièce « Novecento pianiste » tirée d’un de ses nombreux livres, et vue par hasard, il y a quelques années à la MJC.

Trois jours après la première page, je dois l’avouer. Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #4 – « Baricco » »

Disgressions en Avignon #3 – « Cafetière à piston »

A J + 1

Dans la cuisine de l’appartement, il y a une cafetière à piston.  C’est marrant. Les cafetières à piston, je n’en vois que l’été. A croire que ce charmant ustensile se planque l’hiver pour ne sortir des placards qu’à la belle saison. La chaleur, les filles en maillot. Va savoir. Il est des objets du quotidien que l’on associe presque malgré nous à des saisons. Les parasols en aout ?  Normal. La raclette pour déneiger à l’hiver? Normal. Mais les cafetières à piston avec l’été ? Pourquoi donc ? Je ne sais pas. C’est ainsi, c’est ma cafetière de l’été. Celle où Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #3 – « Cafetière à piston » »

Disgressions en Avignon #2 – « Ghost Dog »

A J – 1

En Avignon, nous logeons au troisième d’un immeuble du centre ville. Une volée de marches nous séparent du toit alors j’y suis monté faire un tour. Ça m’a rappelé le film Ghost Dog, où le personnage (Forest Whitaker) loge et s’entraîne sur un toit. Sorti en 1999, « Ghost Dog » est un film étrange. Le fait que ce soit réalisé par Jim Jarmusch ne doit pas y être pour rien. C’est une sorte de polar onirique sous fond de Hip Hop new-yorkais.

Il s’agit de l’histoire d’un ermite tueur à gages qui vit sur un toit selon les principes du Hagakuré, un vieux manuel de préceptes samouraï datant du moyen âge. Ghost Dog a pris pour maître un petit caïd de la mafia qui lui a sauvé la vie dans sa jeunesse. Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #2 – « Ghost Dog » »

Disgressions en Avignon #1 – « Brevet »

A J – 2

Hier, en chargeant la voiture pour mon départ en Avignon, je suis tombé sur une bande de collégiens qui sortaient du brevet. Ils rejoignaient leurs collègues qui squattaient plus haut, au pied d’un escalier. « Plus qu’une épreuve » m’a lancé un petit gars au cheveux décolorés que j’avais croisé lors d’une intervention dans l’établissement quelques mois plus tôt. Tout le long de mon chargement, je les ai entendus pousser des hurlements divers oscillant entre joie de vivre et agression verbale. Le cri étrange de l’hormone en totale ébullition Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #1 – « Brevet » »

Jérome Pinel. Vainqueur de la Coupe du Monde de Slam de Poésie. Paris 2019

La nouvelle est là.
Après avoir été vainqueur du Grand Slam National en 2018, j ‘ai remporté ce début juin, le 1er prix individuel lors de la Coupe du Monde de Slam de de Poésie à Paris, au terme d’une finale des plus dingues. 22 poètes de pays différents. une semaine extraordinaire. Merci aux organisateurs.