Vaudoo 2.0 (Micro Nouvelle)

Il cliqua sur « Réserver ». Un séjour en thalassothérapie. Il avait rembarré sa fille sur le sujet au noël dernier. Il s’apprêtait maintenant à y passer plus une semaine. Le mail n’était pas bidon. Il avait bien gagné cinq jours en pension complète dans l’un des plus prestigieux établissements de la région. Impossible de refuser. D’autant que ces dernières semaines, il s’était, à chacune de ses navigations sur le web, pris d’enthousiasme pour des sujets aussi variés que les bienfaits des massages sur les seniors, la nécessité de se ressourcer après le deuil ou bien encore la cuisine végétarienne. Lui, qui avait toujours tenu la thalassothérapie pour des réunions de vieilles rombières en peignoirs, se réjouissait désormais à l’idée d’un bain de boue. Il confirma la réservation.

Un bip se déclencha sur le poste 4 de l’agence « Les Marabouts du Web » . La cible estampillé MAY2019148 avait confirmé. Objectif atteint en 18 jours. La facture pouvait partir chez la fille de la cible.

De retour du Slam National de Madagascar

A la boutique de souvenirs, je ne sais jamais trop quoi choisir. Comme si aucun ne collait à l’histoire. L’avion va atterrir. Je vais récupérer mon bagage, ma voiture, ma rue, ma fenêtre sur coin de France. Mais rien ne me sera pareil après ce séjour à Antananarivo pour la 10ème du Slam National de Madagascar. Parce que les mots ne m’auront jamais porté aussi loin. Parce que le sourire d’une petite fille des rues sous les arcades de l’avenue de l’indépendance s’enfonce dans les abysses de mon crane et que je ne veux pas l’oublier. Continuer la lecture « De retour du Slam National de Madagascar »

Disgressions en Avignon #7 – « Au spectacle inconnu »


J + 19

De ce spectacle inconnu que je ne verrai pas… Au milieu des 1593 présentés en Avignon ce mois de juillet, il y’en a un que je ne verrai pas mais que j’écoute tous les jours derrière la porte depuis le 5 juillet. Dans la courette du théâtre des Lila’s, j’entends David Nathanson donner seul « Le Nazi et le Barbier », adaptation du roman du même nom écrit par Edgar Hilsenrath

Le début me semble discret. Seules quelques confessions à peine audibles me parviennent à travers les murs quand vers 11 heures 15, je pose mon sac sur l’une des nombreuses chaises métalliques. J’en termine avec ma collation règlementaire pendant que tonnent sur les pierres,
Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #7 – « Au spectacle inconnu » »

Disgressions en Avignon #6 – « Anti-skates »


A  J + 16

C’est peut-être un détail pour vous, aurait dit le chanteur. Un autre petit bout de ferraille sur du bois ou du béton dans une ville qui en est déjà bien remplie. Mais tout tout tient à l’endroit. A l’idée derrière le geste. Et celle-ci n’est rien qu’une envie de repousser, de gêner, de cacher, de fermer les possibles.

On les a vus arriver les anti-skates, à la fin du siècle dernier, quand lassés que les gamins noircissent bruyamment les murets et les bancs de leurs chères places publiques avec leur armada de planches à roulettes et de patins en lignes, les services techniques ont sollicité les industriels de de la quincaillerie, qui leur refourguaient déjà divers gadgets anti-volatiles. On casse la ligne et ils iront voir ailleurs. Ça marche avec le pigeon. Ça marchera avec le jeune. Réussite, Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #6 – « Anti-skates » »

Disgressions en Avignon #5 – « Japon »


A J + 9

Je serais en photo au Japon. Peut-être pas dans un cadre 40/60 au dessus du salon, mais au moins sur un ordinateur. Dossier PHOTO SOUVENIR, Dossier AVIGNON 2019 VACANCES, Fichier CANON 0322. Au pire, juste dans une carte SD, au même numéro.

Je serais au Japon, pour toujours, assis sur le rebord de la fontaine Pinard, rue de la république. Avec en arrière-plan, un clochard, un couple de festivaliers avec son catalogue dans les mains et un sushi shop. (Ça ne s’invente pas)

Je serai au second plan de la photo, en short/basket, avec une dizaine de tracts dans les mains, Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #5 – « Japon » »

Les « Monlogues d’un Code-Barres » en Avignon. Journal « La Terrasse »

Un article sur la présence des « Monologues d’un Code-Barres » sur le oFF d’Avignon 2019
Paru dans la Terrasse. Journal dédiée au festival d’Avignon en Juin 2019.

» Les Monologues d’un code-barres de et avec Jérôme Pinel, mis en scène par Lionel Sabatier sur La Terrasse

Disgressions en Avignon #4 – « Baricco »

A J + 3

A J + 5

Avant de partir, j’ai dévalisé le bouquiniste de mon centre ville. Dans la pile de poches sortis de mon sac de sport en arrivant en Avignon : « Soie » d’Alessandro Barrico. Choisi sous les recommandation du commerçant, choisi au souvenir du sourire d’une poétesse haïtienne qui m’en parle d’une voix rêveuse, choisi en repensant à la pièce « Novecento pianiste » tirée d’un de ses nombreux livres, et vue par hasard, il y a quelques années à la MJC.

Trois jours après la première page, je dois l’avouer. Continuer la lecture « Disgressions en Avignon #4 – « Baricco » »