Vidéo de Présentation « Les Monologues d’un Code-Barres »

Vidéo de présentation de la performance de poésie « Les Monologues d’un Code-Barres »
Présentée sur le OFF d’AVIGNON 2019.
Du 5 au 23 juillet.Au Théâtre des Lilas (8 rue Londe) à 13 heures.
Réservations/Invitations: le.bijou@wanadoo.fr (06 67 94 19 57)

Tournée au Bijou en février 2019.
Prises de vue et montage: Les vidéos de Monsieur F

Les « Monologues d’un Code-Barres » sur le OFF d’AVIGNON

Je participerai avec la performance de poésie « Les Monologues d’un Code-Barres » au OFF d’AVIGNON 2019.  17 jours.17 rounds. Sans micro, sans musique. Juste à la voix et aux textes…Ding. Ding. DING ! La cloche vient de sonner. Il va falloir se chauffer sévère… 

Les Détournements #8.“Omerta antique”

Quelque part sur le Mont Sinaï, Moises soufflait comme un âne sur un chemin de chèvres. Il faisait chaud dans la région et les onze tablettes que Yahvé lui avait refourgué au coin d’un buisson ardent étaient fichtrement lourdes. De plus, ses sandales n’étaient absolument pas adapté à la marche en montagne, la lanière commençait à lui scier le tendon de sa cheville gauche.

Comble, il n’avait absolument pas pris de sac, ce cher Yahvé n’ayant pas eut le bon goût de le prévenir de l’objet de son appel. Il se fadait donc la redescente avec onze tablettes en granit format 30 par 40 sur 8 d’épaisseur, directement posées sur les bras. Continuer la lecture « Les Détournements #8.“Omerta antique” »

Les Détournements #7. “Visite détaillée”

Elle avait posé ses valises à l’entrée de la chambre d’hôte juste avant 14 heures. Dès les premiers instants de la visite, elle avait senti le poids de son regard, aussi doux qu’insistant. Dans la cuisine, il lui avait décoché ses plus beaux sourires en ouvrant tous les placards. Ses lèvres étaient fines. Elle l’avait suivi dans le jardin où il lui avait parlé de sa passion pour les cactus. Svelte et de taille moyenne, elle l’avait trouvé charmant et tendrement rétro dans sa chemise à fleurs. Devant la piscine, une cicatrice sur le dos de sa main droite, l’avait interpellée. Continuer la lecture « Les Détournements #7. “Visite détaillée” »

Les détournements #6. “Showtime”

Wild Billy avait jeté sa moto au sol pour courir en haut de l’énorme butte de terre, lancer son casque au loin sur la piste et saluer son public en transe. Wild B était fier de lui. Le run qu’il venait de terminer frisait la perfection. Il en avait frémi de plaisir jusqu’au dernier coup de gaz. Les projecteurs lui brûlaient le visage. La sueur dégoulinait à la pointe de son menton. Le ciel semblait trembler sous les hurlements de la foule et les battements de bottes sur la tribune montée le matin même.
Tout à coup, il y eut quelque part, un grand bruit, sec et métallique. Quelque chose bougea dans le tableau. Une femme cria. Les gradins s’effondrèrent dans un fracas de ferrailles et de hurlements. Débout sur la butte, la fournaise des projecteurs sur le visage, Wild Billy, dans sa combinaison de motard, s’était figé. Il avait prévu de casser la baraque. Pas la tribune.

Jérôme Pinel
Texte issu la série “Les Détournements”
photo: pixabay.com

Les Détournements #. 5 “Jackpot”

Il avait fait un carton en vidant la maison de sa grand mère. Un seul carton. Mais quel carton. En triant les chemises de nuit et les nuisettes à dentelles, il avait dégoté au fond de la vieille penderie une vingtaine de bons aux porteurs émis dans les années 90, d’une valeur de 1500 euros chacun. Un carton.

Jérôme Pinel

Texte issu de la série “Les Détournements”
Source photo: pixabay.com

Les Détournements #4. “Dalle”

Assis contre le mur, Yevgeny fixait le parking, en glissant de temps à autre, un bonjour édenté aux badauds qui entraient au bureau de poste. Ses deux derniers repas avaient été maigres. Son estomac recommençait à faire d’étranges mouvements et le fond de sa timbale, n’était guère tapissé que de ferraille couleur rouille lorsque, passant les portes automatiques, un mioche en débardeur renversa la coupelle en se mettant à courir sur le parvis.

Les pièces roulèrent sur la dalle. Confuse, la mère du petit, l’aida à récupérer sa quête avant de s’en aller sans traîner vers le centre ville. Yevgeny compta les pièces. Il en manquait une. L’absente s’était glissée dans une fente entre les gros carreaux de béton qui dessinaient l’esplanade. Il tenta plusieurs fois de s’en saisir du bout de l’ongle mais impossible de la remonter sans la faire tomber. Yevgeny sortit un petit canif de son blouson. A genoux sur la dalle, il se mit à gratter le béton. Son estomac continuait à faire son manège. Il crevait la dalle.

Texte: Jérôme Pinel
(Issu de la série “Les Détournements”)
Photo issu du site pixabay.com

Les Détournements #3. “Percussion sous cymbales”

En plein milieu de la jam, un type à moitié saoul s’était approché du batteur, lui avait crié un truc à l’oreille en tentant de lui agripper le poignet. Raté. Le percussionniste avait esquivé et, sans se retourner, profité d’un roulement sur les toms pour fouetter par deux fois le type à l’arcade du bout de sa baguette Continuer la lecture « Les Détournements #3. “Percussion sous cymbales” »

Les Détournements #2. “Souvenirs sur table”

  La lueur du feu crépitait sur son visage. Dans ce dimanche matin de novembre, elle avait entreposé sur sa table de jardin tout ce qui lui restait de souvenirs concernant cette relation. Six mois déjà qu’il était parti. Il était temps de quitter la maison où ils avaient vécu leur histoire. Le préavis de départ était parti dans la semaine.

Sur la table en plastique étaient posés tous les bijoux qu’il lui avait offerts (des boucles d’oreilles, des bracelets, pas de bagues), une clé USB remplie de photos, Continuer la lecture « Les Détournements #2. “Souvenirs sur table” »

Les Détournements #1. “Cascadeurs sans CACES”

 

« Ça va mal finir » grommela le vieux Franck en écartant un petit tas de palettes du bout du pied. Ça déconnait sec dans l’entrepôt cette nuit-là. Les deux intérimaires avaient du s’envoyer un gros spliff à la dernière pause. Ils avaient les yeux éclatés et passaient leur temps à piaffer en cherchant toujours une nouvelle connerie à faire.

Après le combat de balai et le frisbee de cartons, Continuer la lecture « Les Détournements #1. “Cascadeurs sans CACES” »