Les Détournements #1. “Cascadeurs sans CACES”

 

« Ça va mal finir » grommela le vieux Franck en écartant un petit tas de palettes du bout du pied. Ça déconnait sec dans l’entrepôt cette nuit-là. Les deux intérimaires avaient du s’envoyer un gros spliff à la dernière pause. Ils avaient les yeux éclatés et passaient leur temps à piaffer en cherchant toujours une nouvelle connerie à faire.

Après le combat de balai et le frisbee de cartons, ils étaient passés à la voltige sur diable. Tandis que l’un, monté à l’avant, s’accrochait aux poignées métalliques sans voir où il allait, le second poussait avec un air joyeusement débile. Et plus ce dernier zigzaguait, plus son voltigeur braillait. En prenant le virage au niveau de la conditionneuse, une des roues avant heurta une palette chargée de cartons, l’acrobate vola sur plusieurs mètres avant de s’emplâtrer sur le tableau de suivi des commandes comme une vieille poupée de chiffon. Le roulis des machines couvrit le son de l’impact. L’opérateur à la conditionneuse sortit brièvement la tête de ses paquets. Le vieux Franck remontait sur son chariot-élévateur. “ Fallait pas tenter le diable” lâcha t-il en souriant à peine.

 

Texte: Jérôme Pinel
(Issu de la série “Les Détournements”)

Photo issu du site pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *